Protégeons la Terre


   Juil 01

Energie fossile


Ressources limitées et demande croissante

Les énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon) sont issues de roches formées par la fossilisation des végétaux enfouis, stockés dans le sous-sol durant plusieurs millions d’années. Conséquence : elles sont riches en carbone, en élément chimique libéré lors de leur combustion sous forme de Co2. L’énergie nucléaire qui a besoin d’une très faible quantité de combustible pour produire beaucoup d’électricité, est d’une tout autre nature. Elle exploite la possibilité de récupérer l’énergie nécessaire à la cohésion des noyaux atomiques

L’énergie nucléaire n’émet donc pas de gaz à effet de serre.

Seul point commun avec le pétrole, le gaz et le charbon : c’est une énergie issue de l’exploitation des ressources du sous-sol.

Photo d'une usine à chabon

Usine à chabon

Photo de charbon en pleine combustion

Charbon

Photo d'une centrale nucléaire

Centrale nucléaire

Energie nucléaire

Energie nucléaire

Toujours utilisé à travers toute la planète, les énergies fossiles posent un double problème : elles deviennent de plus en plus rares, ce qui crée des tensions géopolitiques, et leurs émissions de Co2 sont élevées. Pétrole, charbon, gaz…

Le point sur ces énergies d’hier et de demain.

Les énergies fossiles sont épuisables


La disponibilité des réserves est une réelle source de préoccupation. Au rythme actuel de consommation, le pétrole sera la première énergie fossile dont l’homme devra se passer. Selon les projections, il resterait entre quarante et soixante ans de réserve de pétrole.

Photo d'un puits de pétrole

Extraction du pétrole

Photo du pétrole

Pétrole

Photo d'une exploitation de gaz

Exploitation de gaz

Photo du gaz en combustion

Gaz

Le gaz naturel pourrait, quand à lui, être exploité pendant soixante dix ans. Pour le charbon, il y aurait plus de deux siècles de réserve ! Et les prévisions vont au-delà en ce qui concerne l’uranium, une énergie non fossile : avec le parc de production et les technologies actuelles, deux cents ans minimum d’exploitation de l’uranium sont envisagés. Voir d’avantage lorsque les projets actuels de nouveaux réacteurs auront abouti (horizon 2040).

Le demande énergétique mondiale est en hausse


A cette raréfaction inéluctable des ressources s’ajoute un autre facteur déterminant : la croissance de la demande en énergie, un bien essentiel pour assurer l’existence d’une nation. D’après l’Agence internationale de l’Energie (AIE) la demande énergétique mondiale pourrait augmenter de plus de 50% d’ici à 2030 en l’absence de politiques publiques volontaristes en ce domaine. Aujourd’hui, les besoins énergétiques sont amplifiés par la poussée démographique et économique de nouvelles zones en pleine croissance : nombre de pays en développement aspirent fortement au même niveau de vie que les pays occidentaux. Ils doivent avoir la possibilité d’y accéder.

57% : ce pourrait être la croissance de la consommation mondiale d’énergie entre 2004 et 2030, d’après le rapport 2007 de l’agence américaine d’information sur l’énergie.

Le pic de production du pétrole approche. Au rythme actuel de la consommation mondiale, il reste environ quarante à soixante ans de pétrole. Mais le pic de production serait encore plus proche. Pour de nombreux experts, l’arrêt de l’augmentation de l’augmentation de la production devrait intervenir entre 2015 et 2030.

La sécurité de l’approvisionnement menacée par les tensions politiques

Conséquence logique de la place prépondérante des énergies fossiles : l’énergie est l’origine de plusieurs conflits, voir de guerres, entre les pays producteurs et les pays consommateurs. D’autant que les stocks d’énergies fossiles sont inégalement répartis dans le monde et souvent situés dans les zones politiquement instables.

Trois chocs pétroliers

Au XXe siècle, les chocs pétroliers de 1973 et 1979 ont mis en évidence l’interdépendance énergétique des nations. Le troisième choc pétrolier actuel, initié en 2002, s’explique en partie par l’irruption soudaine de l’Asie, notamment dela Chineet de l’Inde, sur les marchés internationaux. Aucun doute la sécurité d’approvisionnement, en particulier celles des pays producteurs, devient essentielle.

Le pétrole pourrait être la première énergie fossile dont l’homme aura à se passer.

Production de pétrole

Production de pétrole